Articles

A propos

Une présentation de moi et de la raison d’être de ce blog

 

Contactez-moi

Pour me laisser un message, me poser une question…, cliquez ici

Suivez-moi

vrac 2

Si vous connaissez déjà la vente en vrac, et faites déjà une partie de vos courses en vrac, bravo ! Vous pouvez lire cet article et, même si vous n’apprenez rien, vous pouvez prendre une minute pour me donner en commentaires votre avis et vos astuces !

Et si vous ne connaissez pas ce concept, vous pouvez non seulement lire l’article, mais aussi me laisser un commentaire en me précisant si cela vous semble facilement réalisable. 😉

Allez, on se lance !

Le vrac, kézako ?

Le concept du vrac, c’est que vous choisissez vous-même la quantité de produit que vous souhaitez acheter. Pour une recette avec 75 grammes de poudre d’amandes, eh bien vous achetez 75 grammes et pas 500 grammes ou 1 kilo selon le conditionnement qu’aura choisi le fabricant.

Et en règle générale, vous pouvez venir avec vos propres contenants au lieu d’utiliser des sachets jetables.

Il existe des magasins dédiés au vrac, tels que Day by Day, ou vous pouvez trouver des rayons vrac dans certains supermarchés, notamment les magasins bio.

Si le vrac le plus courant est ciblé sur l’alimentaire, dans les magasins vrac vous pouvez également y trouver du savon, de la lessive, des produits d’hygiène (dentifrice, démaquillant…).

Pour trouver des magasins vrac proches de chez vous, vous pouvez utiliser le site CartoVrac, qui recense les points de vente en vrac.

Les avantages du vrac

- Ecologique : le vrac génère moins d’emballages, puisque vous pouvez venir remplir vos propres contenants réutilisables (bocaux en verre, boîtes en plastique, sacs en tissu…). Vous évitez ainsi d’utiliser des sacs jetables qui n’auraient eu une durée d’utilisation que de quelques minutes à quelques heures au mieux.

- Financier : le vrac vous permet d’acheter la juste quantité. Vous ne serez pas forcé d’acheter 500 grammes de chocolat à pâtisser si vous n’en avez besoin que de 50 grammes. Vous ne dépensez donc que ce que vous utiliserez à coup sûr.

On pourrait se dire qu’acheter une fois 500 grammes ou 10 fois 50 grammes, cela revient au même. Certes, mais si vous ne faites pas souvent de gâteau, cela évite que le produit ne s’abime et ne soit jeté. 😉 

- Alimentation plus saine : ce point est à relativiser car même en magasin vrac, vous trouverez des bonbons et des gâteaux remplis de sucre et autres graisses. Mais le choix des produits transformés est quand même moins vaste qu’en supermarché, l’accent est mis davantage sur des produits basiques (farine, pâtes, lentilles…), ce qui a pour effet en principe de nous orienter vers une cuisine meilleure pour la santé !

 

vrac 1

Les inconvénients du vrac

Bon on ne va pas se mentir, il n’y a pas que des avantages. Alors, pour ne pas se décourager, il faut être conscient aussi des contraintes avant de se lancer dans le vrac.

- Le choix : il peut arriver que vous ne trouviez pas tout ce que vous cherchez dans un magasin de vrac. Le nombre de produits est limité par rapport à ce qu’on peut connaître dans les chaînes de grande distribution. Vous allez peut-être devoir soit changer vos habitudes de consommation, soit aller dans 2 magasins différents.

- L’équation impossible du vrac-bio-local : pour être honnête, j’ai rencontré très très peu de produits qui pouvaient se vanter d’avoir la triple médaille. Il va donc falloir faire un choix. Et là, c’est à chacun de voir selon ses valeurs.

Un autre aspect qui pourrait en rebuter certains est la praticité : en effet, devoir transporter tous ses bocaux jusqu'au magasin de vrac, aller et retour, c'est pas ce qu'il y a de plus agréable !

Mais il existe une astuce toute simple : il suffit de prendre des sacs en tissu tout fins (ça s'achète, ou on peut les confectionner soi-même - voir encadré en bas de l'article). Au magasin, vous remplissez ces sacs et de retour à la maison, vous transvasez le contenu dans des bocaux et le tour est joué !!!

bocaux 2
Tadam !!!

 

Le vrac : les bonus

Bon au-delà des avantages qui sautent aux yeux, il y a quand même d’autres aspects qui méritent qu’on leur accorde de l’attention.

- Tout ce qui représente une alternative aux monopoles est à encourager, selon moi. Le vrac permet d’être moins dépendant des hypermarchés et rien que ça, ça me fait dire oui !!

- Lien social : dans les magasins de vrac où je vais, de par leur petite taille, on tombe souvent sur les mêmes employés, et en général je trouve qu’ils prennent leur métier à cœur, ils sont de bon conseil et d'un bon relationnel. Ce qui est nettement moins le cas dans les hyper-hypermarchés, où, de par leur modèle, les employés n'ont pas pour consigne d'aider les clients mais d'aller toujours plus vite, tels des robots...

- Esthétique : sincèrement, entre les 2 images ci-dessous, laquelle vous plaît le plus ?

Ok l'habillage n'est pas ce qui compte le plus, mais c'est important quand même d'avoir envie d'utiliser les produits qu'on a achetés !

 

placard emballages plastiques

placard bocaux vrac

- Le vrac est la porte d’entrée, pour certains, vers un nouveau mode de consommation et un nouveau mode de vie. Il peut être le premier pas d’une personne, qui va ensuite se sensibiliser plus largement aux questions de déchet, d’écologie et se réapproprier son pouvoir. Et ça, c’est super !!!

 

En conclusion...

Je dirais " foncez sur le vrac et soyez juste vigilants à 3 choses" :

- Le « faux vrac » : il peut arriver dans certains magasins que le rayon vrac soit en réalité alimenté avec des contenants de faible quantité. Le magasin va transvaser 20 sachets de 1 kilo de pates et vous faire croire que c’est du vrac, qu’il risque même de vous vendre plus cher ! Pour éviter cela, je vous conseille d’aller dans des magasins de vrac spécialisés, qui ne font que ça, type Day by Day, ou dans des magasins bio, type Biomonde. Dans les magasins 100 % vrac, ils ne commandent pas de sachets de pâtes de 1 kilo car ils n’en vendent pas. Aucun intérêt pour eux à vous faire passer du faux vrac pour du vrai.

- D’autre part, ne prenez pas la voiture exprès ! Si vous habitez à 30 kms du magasin de vrac et que vous prenez la voiture exprès plutôt que d’acheter dans une épicerie à côté de chez vous, le bénéfice pour la planète n’est pas forcément évident… la pollution générée par la voiture n’est pas anodine, en regard de quelques centaines de grammes d’emballage qu’on va épargner. Donc là encore, votre bon sens vous permettra de prendre les justes décisions !

- Et, last but not least comme diraient nos amis d'outre-Manche : prenez garde à ne pas tomber dans le piège du " 100 % vrac ". Si vous cherchez à ne plus du tout utiliser d'emballage du jour au lendemain, il y a de fortes chances que vous vous épuisiez au bout de quelques semaines ! Il y a des produits qu'on ne trouve pas facilement en vrac, et ce n'est pas grave ! L'important est de faire du mieux que vous pouvez, avec ce qui est disponible, pas à pas ! 😉

En bonus, pour les plus motivés, vous pouvez coudre vos sacs à vrac, voici un tuto que je vous conseille : tuto sac à vrac

 

sac à vrac
Une réalisation maison

Mais si la couture ne vous tente pas, vous trouverez des modèles très sympa faits par des artisans près de chez vous. Pour ceux qui sont du côté du 57 ou du 54, allez faire un tour dans la boutique de Englishstyle, vous m’en direz des nouvelles !

A vos crayons, dites-moi en commentaires si vous achetez déjà en vrac, un peu, beaucoup, pas du tout ? 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Calendrier de l'avent 2021

mar Nov 30 , 2021
Si vous connaissez déjà la vente en vrac, et faites déjà une partie de vos courses en vrac, bravo ! Vous pouvez lire cet article […]
illustration Noel
Partagez